Équipe

Coordonnatrice

Estelle Drouvin

Juriste de formation, spécialisée dans le domaine des droits de la personne, Estelle Drouvin a découvert avec enthousiasme la justice réparatrice en venant s’installer au Québec en 2005. Après 1Estelle Drouvin0 ans de lutte contre les traitements inhumains et la torture, et 4 ans à œuvrer pour la paix et la non-violence, elle a accepté de reprendre, fin 2009, le poste de coordonnatrice du CSJR, heureuse de pouvoir consacrer ses efforts à la promotion d’une pratique pleine d’avenir.

 

Agente de développement en régions

Guylaine Martel

Iguylainentervenante sociale ayant œuvré auprès
de différentes clientèles et plus récemment auprès des victimes d’agressions à caractère sexuelle, Guylaine Martel a joint d’abord l’équipe du CSJR à titre d’animatrice de rencontres Face à Face. En septembre 2016, c’est en tant qu’agente de développement qu’elle poursuit ses activités professionnelles au sein de l’organisme avec comme mandat principal la promotion, le développement et le soutien des services de justice réparatrice dans différentes régions du Québec.

Agent de sensibilisation

Mathieu Lavigne

Mathieu Lavigne est diplômé en histoire de l’Université de Montréal. Il a notamment été responsable de la collection de publications du Centre culturel chrétien de Montréal, dix titres édités chez Fides. Il a aussi été collaborateur régulier à Présence magazine et Aujourd’hui Credo. On peut maintenant l’entendre sur les ondes de Radio VM au micro de Foi et Turbulences, Vie religieuse, aujourd’hui et demain et Faire justice autrement, émission coproduite par le CSJR, où il œuvre également à titre d’agent de sensibilisation. Il est embauché deux jours par semaine par le CSJR dans le cadre d’un projet financé par la Fondation Béati.

Membres du Conseil d’administration

Raoul Lincourt, Président

Consultant en développement des organisations sans but luraoul_lincourt_v2cratif et détenteur d’un certificat en animation de groupes, Raoul Lincourt s’est impliqué dès la création du CSJR en 2001. Il anime, depuis de nombreuses années, des rencontres détenus-victimes, en groupe et en face-à-face, avec le désir « d’aider les personnes à se libérer de leurs souffrances ». Il a reçu deux certificats de reconnaissance du Prix canadien Ron Wiebe sur la justice réparatrice, a été nommé « Bénévole de la paix » de l’année 2011 par les YMCA-Québec, a reçu le Prix Hommage bénévolat Québec en 2012 et le Prix « Hommage 40 ans de la Charte » de la Commission québécoise des droits de la personne et des droits de la jeunesse en 2015.

Catherine Rossi, Vice-Présidente

Criminologue, professeur à l’École de service social de l’Université Laval à Québec, Catherine Rossi a rédigé une thèse intitulée « Le double visage des proches des victimes d’homicide ». Elle offre bénévolement ses services au CSJR dans la formation des animateurs. Découvrez deux articles qu’elle a publiés en 2012 : 1) les rencontres détenus-victimes dans les cas de crimes graves au Québec, 2) le modèle québécois des rencontres détenus-victimes.

 

Yves Gilbert, Trésorieryves

Administrateur d’expérience au service d’organismes communautaires et ancien président de la Fédération des scouts du Québec, Yves Gilbert a intégré le conseil d’administration du CSJR en novembre 2009 et travaille activement et avec conviction à assurer une sécurité financière de l’organisme.

Paul Leclerc, Secrétaire

paulIngénieur, diplômé en management et en droit, médiateur agréé du ADR Institute of Canada et membre de l’Institut de médiation et d’arbitrage du Québec, Paul Leclerc œuvre en coopération internationale depuis plus de trente ans et en médiation. Il effectue du bénévolat auprès de DIRA Laval comme intervenant en médiation afin de contrer la maltraitance des personnes âgées. Il met également ses compétences au service du CSJR comme animateur de face-à-face.

Laurent Champagne

De formation théologique avec spécialisation en morale et counseling laurent_champagne_v2spirituel, Laurent Champagne travaille actuellement en réinsertion sociale avec les libérés du Service Correctionnel Canadien dans la région du Grand Montréal en faisant découvrir le bienfait de la justice réparatrice pour la croissance personnelle. Coordonnateur de l’Aumônerie Communautaire de Montréal, il organise en partenariat des activités pour la semaine de la justice réparatrice et celle des victimes d’acte criminel.

Jean Duquaire

Semi_marathon20130824_003bisAyant participé aux rencontres détenus-victimes, Jean Duquaire croit profondément à la justice réparatrice, il est convaincu que celle-ci apporte une plus grande ouverture. Aujourd’hui libéré, il est adjoint surintendant dans un terrain de golf. Il a choisi de s’engager bénévolement au sein du CSJR depuis 2012, en courant plus de 2100 km en un an pour cette cause. Il a été élu administrateur en 2013.

Carole Joly

Après plusieurs années d’expérimentation avec des approches psycho-corporelles et holistiques, la justice réparatrice est entrée dans ma vie. Entreprendre une démarche auprès du CSJR (RDV, face-a-face, témoignages) m’a permis de découvrir des forces insoupçonnables de guérison, me conduisant vers une plus grande paix intérieure.  Je crois profondément dans les fondements de la justice réparatrice, qui pour moi signifie redonner vie à des coeurs brisés.

Monic Robillard

Consultante en communications et coach en démarche créative, Monic Robillard agit comme facilitatrice d’ateliers dans les milieux
communautaire, corporatif et artistique. Elle monic-robillard-2016collabore avec la firme Imfusio pour la transformation des cultures d’entreprises, ainsi qu’avec l’École nationale de théâtre à titre de formatrice et de consultante au développement. Elle souhaite faire rayonner les valeurs et l’action du CSJR dont elle partage la conviction que l’expression, le dialogue et la rencontre sont des outils de paix et de transformation.

 

Personne en charge de la page Facebook du CSJR

Katheleen Landry

Graphiste de formation ayant travaillé à l’accueil de familkatheleen_landryles endeuillées, Katheleen Landry a découvert les bienfaits des RDV lors de son bénévolat en détention dans le cadre de méditations guidées. Elle fut à la fois touchée par les impacts positifs sur les détenus, que par une « justice réparatrice » qui s’est naturellement opérée en elle lors de ces rencontres. Maintenant établie en France, elle continue de s’occuper à titre bénévole de la page www.facebook.com/csjr.org

Centre de services de justice réparatrice | 7333 rue Saint Denis, Montréal Qc H2R2E5 | 514 933-3737 | csjr@csjr.org 

Tous Droits Réservés